Abstenons-nous !

… Manisfeste des AE pour la politisation de l’abstention

La majorité des citoyens français ne se sent plus représentée politiquement :
de ce constat partagé est né Les Abstentionnistes Engagés, un groupe de pression citoyen pour l’avènement d’une première démocratie en France.

Une majorité d’entre nous se méfie des partis politiques et ne fait pas ou plus confiance aux « hommes et aux femmes politiques »
censés nous représenter.

Malgré cela, un certain nombre d’entre nous continuent à aller voter, parfois la mort dans l’âme …

Mais que faire ? Que faire d’autre ? Que faire une fois que nous avons fait le constat de notre impuissance politique ?
Il devient urgent de Réfléchir pour Agir.

Par le passé, nous avons cru en des promesses électorales qui n’ont pas été tenues, voire trahies.
Par le passé, nous avons « voté utile ». Nous avons voté utile uniquement pour « éviter le pire ».

Par le passé, nous avons voté blanc. En votant blanc, nous avons compris que nous ne faisions que cautionner
un système qui ne nous représente pas.

Au-delà des non-inscrits, les fréquences du « vote utile », du vote blanc et de l’abstention réunies,
illustrent ce manque de représentativité ressenti par beaucoup d’entre nous.

coup du rateau

Nous sommes pris au piège: participer à une élection, ce serait consentir à notre impuissance…
ce serait accepter de ne pas être représentés politiquement.

Face à ce « non-choix », à la difficulté pour des petits partis d’exister, dans le système politico-médiatique actuel,
la politisation de l’abstention est pour nous un levier d’action.

pouvoir argent médias

A qui appartiennent les médias

L’abstention est pour nous un acte politique :
Nous, citoyens, Abstentionnistes Engagés, ne souhaitons pas cautionner
un système qui ne nous représente pas et donne à nos soit-disant « représentants »
un mandat qui légitime notre exclusion de toute forme de participation politique autre qu’électorale.

ouroboros

Nous ne nous abstenons pas pour le plaisir mais par nécessité.
Nous ferons la grève de l’élection, comme d’autres font la grève du travail ou de la faim, tant que la Constitution de la Vème République ne sera pas amendée par une Assemblée Constituante Démocratique (tirée au sort).

Voici nos 3 propositions pour l’avènement d’une première démocratie en France :

– La modification de l’article 3 de la Constitution pour permettre la tenue de Référendums d’Initiatives Citoyennes (RIC) (incluant un temps satisfaisant avant leur organisation pour permettre de sereines délibérations citoyennes)

– L’annulation de toute élection pour laquelle l’addition du taux d’abstention, du vote blanc et « nul » serait supérieure ou égale à 50%

– L’introduction d’une dose de tirage au sort en complément du système électoral actuel :  projet de réforme de la désignation des membres du Sénat

Parce que la vigueur d’une démocratie s’évalue à sa capacité à inclure les citoyens qui la compose
dans le processus de prise de décision qui les concerne…

Parce que nous sommes d’abord des citoyens avant d’être des électeurs…

Nous appelons les électeurs abstentionnistes à se réunir sur les places de leurs villes et de leurs communes le 23 avril 2017 pour un #JourDebout exceptionnel

régime politique

En attendant, prenons notre destin en main et diffusons le message : Inscrivons-nous sur les listes électorales, Abstenons-nous et Réunissons-nous sur les places de nos villes et de nos communes le 23 avril 2017 (jour du 1er tour des élections présidentielles 2017)
Pour remettre en cause un régime politique qui ne représente que les intérêts d’une minorité.
Pour réformer un régime politique qui ne nous représente plus.

Citoyens, faisons de l’abstention un acte politique. Retrouvons-nous à #JourDebout.

#JourDebout fera de nous les citoyens que nous sommes.

La Démocratie est une idée dont l’heure est venue…elle ne se fera pas sans vous.

#JourDebout

#LAE

#Hackonslapolitique